Allocution de la Chargée d’affaires de l’Ambassade des Etats-Uni Jessica Davis Ba à la cérémonie de remise de matériels au G5 Sahel

Eminents invités. Ce week-end, nous célébrons les 244 années d’indépendance des Etats Unis d’Amérique. Depuis 1776, les États-Unis ont toujours été un champion de la liberté. Aujourd’hui, je suis honorée de représenter le peuple américain dans cette cérémonie qui magnifie les efforts de l’armée tchadienne dans sa lutte contre ceux qui menacent la liberté.

Au mois d’avril dernier, les forces armées du Tchad ont courageusement mené une opération militaire massive contre Boko Haram et d’autres affiliés terroristes qui menacent la liberté de tous les habitants de la région du lac Tchad. Les États-Unis d’Amérique honorent les sacrifices de tous ceux qui ont perdu la vie dans cette lutte pour la liberté.

Je suis heureuse d’être parmi vous pour marquer l’engagement du peuple américain à vos côtés. Les Etats-Unis sont fiers d’accompagner le Tchad et ses partenaires du G5 Sahel, une initiative africaine exprimant la volonté courageuse des pays membres de travailler ensemble afin d’éliminer les diverses menaces terroristes qui planent sur la région.  Aujourd’hui, la remise de ce matériel, d’une valeur d’environ quarante-neuf milliard de francs CFA, destiné aux forces Tchadiennes du G5 Sahel est la preuve que nous sommes ensemble.

Les États-Unis ont un engagement indéfectible à long terme envers le Tchad, le Sahel et l’Afrique. Nous continuerons de nous engager activement pour faire avancer la paix et la sécurité par des voies bilatérales, régionales et multilatérales. Au cours des deux dernières années, le Département d’État américain a fourni plus de 323 millions de dollars d’aide à la sécurité aux pays du G5 Sahel sur une base bilatérale.

Nous avons engagé presque 2 milliards de dollars de contributions statutaires à la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali (MINUSMA) depuis sa création en 2013. Nous reconnaissons le rôle que la MINUSMA joue dans la stabilisation régionale et par conséquent, nous continuerons de travailler pour la rendre plus efficace. Nos contributions sont également importantes en ce qui concerne le développement et l’aide humanitaire.

Depuis 2018, le Département d’État et l’USAID ont engagé plus de 613 millions de dollars dans les pays du G5 Sahel, dont plus de 265 millions de dollars pour le développement et l’assistance sanitaire et près que 350 millions de dollars pour l’aide humanitaire.

L’approche américaine est bilatérale, dans le plein respect de la souveraineté de l’état-nation.

Aujourd’hui, le matériel qui est remis au Tchad vient du peuple américain.

Il comprend notamment huit camions citernes pour eaux et deux camions de maintenance avec outils, dix camions, vingt-huit véhicules blindés, trois rétro caveuses, du matériel de communication et des pièces de rechange pour les quatre-vingt-dix-neuf véhicules précédemment livrés, ainsi que la troisième tranche d’un ensemble de formation et d’équipement de plus de seize milliards de CFA pour le Tchad, y compris quelques cent-soixante-dix véhicules.

Nous sommes confiants qu’avec cette remise, le contingent tchadien du G5 Sahel sera pleinement formé et équipé pour sa mission de lutte contre le fléau terroriste et contre les trafics mafieux de tous genres, y compris la traite des personnes, le trafic de drogue, et d’armes.

Que des états indépendants choisissent librement de s’associer pour faire face à des défis communs, c’est de leur plein droit en tant que Etats souverains.  Les états membres du G5 Sahel ont fait ce choix, et ils méritent que la communauté internationale soutienne cet effort pour trouver une solution africaine à un problème africain.

C’est le lieu de rendre hommage au courage et au dévouement des forces armées tchadiennes, reconnues comme des professionnels par excellence de cette région du monde, qui contribuent massivement au combat contre l’insécurité et la haine, même loin au-delà des frontières de leur patrie. [Comme nous l’avons vu pendant la colère de Boma, les soldats tchadiens ont combattu vaillamment et certains ont payé le sacrifice ultime pour la paix dans la région du Sahel.]

Je crois que nous comprenons tous qu’en Afrique comme ailleurs, le combat contre le terrorisme ne peut aboutir par la seule force des armes :  en effet, il faut également gagner la confiance et le soutien de la population civile, ce qui nécessite qu’elle soit traitée avec respect, et que la sécurité soit accompagnée de bonne gouvernance et de services publics adéquats.

Il est établi que les militaires engagés dans la lutte contre le terrorisme ont un rôle clé à jouer, en respectant scrupuleusement les droits et la dignité de chaque personne.

Tous les programmes américains de formation – partout au monde, et en premier lieu ceux de nos propres forces – mettent l’accent sur cet aspect essentiel.

Les Etats-Unis entendent poursuivre le partenariat stratégique bilatéral avec le Tchad.  Pour cela, nous comptons sur les forces tchadiennes, pour assurer que le matériel remis aujourd’hui soit utilisé à bon escient.   Nous formulons le vœu que ce matériel s’avère utile et efficace sur le terrain, qu’il soit bien entretenu afin de servir longtemps, et que les opérations menées seront couronnées de succès mérité.

Merci de votre aimable attention.