Allocution du Chargé D’Affaires Jessica Davis Ba à la cérémonie du lancement de la « formation des acteurs judiciaires »

20 Novembre 2019

Excellence Monsieur Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Chargé des Droits Humains, Monsieur le Directeur General de l’Ecole Nationale de Formation Judiciaire, Honorables membres de la magistrature,

Mesdames et Messieurs, membres du Corps judiciaire, Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

Bonjour. Aujourd’hui, nous sommes au seuil d’une nouvelle opportunité qui démontrera ce qui peut être accompli lorsque les nations travaillent ensemble dans un engagement commun envers la primauté du droit. Bien sûr, nous n’en sommes qu’au début de ce programme, mais le résultat sera un engagement renouvelé pour lutter contre la corruption, accroître la transparence judiciaire et permettre au secteur de la justice de rendre davantage de comptes au peuple tchadien qu’il sert. C’est cette idée de service — à nos concitoyens, à la primauté du droit, aux idéaux de justice qui fait la grandeur de l’Amérique — qui est si profondément ancrée dans notre système judiciaire. Les juges et les avocats sont estimés, non pas pour leur pouvoir, mais pour leur intégrité et leurs engagements envers les pauvres et les opprimés.

Au cours de mes quelques semaines ici, j’ai déjà vu la même fière tradition de service dans la magistrature du Tchad. La semaine dernière, l’ambassade des États-Unis a organisé une conférence contre la traite des êtres humains à l’intention de la police, des magistrats et des juges au cours de laquelle j’ai été témoin d’un public enthousiaste du secteur de la justice partageant des idées et travaillant ensemble pour faire de la justice tchadienne un champion de la justice encore plus forte. Peut-être que certains d’entre vous étaient là. Nous sommes impatients de poursuivre ce dialogue sur la traite des êtres humains avec la justice tchadienne et nous espérons que nous entendrons bientôt parler de poursuites réussies en vertu de la nouvelle loi portant lutte contre la traite des personnes en République du Tchad.

J’ai également entendu parler des dizaines de Tchadiens qui ont participé à une formation sur les enquêtes terroristes parrainée par l’ambassade au cours des dernières années ; La police et les magistrats qui s’associent à des experts du ministère américain de la Justice pour apprendre à enquêter, juger et condamner ceux qui attaqueraient les citoyens du Tchad. À une époque où tant d’innocents, tant au Tchad qu’aux États-Unis, ont été touchés par le terrorisme, il n’y a certainement pas de meilleur exemple que les responsables de la justice dans nos deux pays qui servent à protéger leurs propres citoyens contre la violence.

Le programme que nous lançons aujourd’hui permettra d’identifier les besoins et d’équiper davantage les participants pour l’appel au service à venir. Mais aucun programme ne résoudra tous les problèmes criminels d’une nation. Face à trop peu de ressources, face à des obstacles écrasants, je pense aux Tchadiens que j’ai rencontrés qui travaillent pour les droits de l’homme dans des organisations non gouvernementales. Certains d’entre eux sont des avocats ou d’anciens magistrats comme vous, et certains d’entre eux concernaient simplement des mères et des pères sans votre éducation ou votre poste. Ce sont des gens qui m’inspirent par leur engagement à servir leurs compatriotes tchadiens et à faire du monde un endroit plus équitable et plus juste malgré le manque de financement, de personnel ou de soutien extérieur. Armés de leur intégrité, ces gens surmontent chaque jour des chances écrasantes de se battre pour faire de cette nation un endroit plus juste. C’est un exemple inspirant que j’ai partagé avec mes collègues diplomatiques des États-Unis de ce que le peuple tchadien est capable de faire lorsqu’ils travaillent ensemble dans un esprit de service commun.

Mesdames et Messieurs,

Cette nation a enduré de nombreuses épreuves, et de cette expérience, j’ai vu de nombreux Tchadiens travailler ensemble pour servir leur pays et en faire une nation de justice. En tant que partenaire et ami, les États-Unis se sont engagés à construire cet avenir ensemble avec vous. Je suis reconnaissante de l’occasion qui m’est offerte au moyen de ce programme, et je remercie le Ministre et vous tous d’avoir pris cet engagement avec nous pour un Tchad plus brillant et plus juste.

Merci, et bonne chance.