Allocution à l’occasion du vernissage de l’exposition nationale d’art rupestre au musée national

(15 décembre 2017)

Nous sommes ici aujourd’hui pour célébrer les efforts visant à documenter l’art rupestre préhistorique du nord du Tchad qui est en voie de disparition.  L’Ambassade américaine a octroyé au Tchad 133 000 dollars (environ 78 million de FCFA) en provenance du Fonds des Ambassadeurs Américains pour la Préservation du Patrimoine Culturel (AFCP) pour ce projet.

Le Fonds des Ambassadeurs Américains pour la Préservation du Patrimoine Culturel (AFCP) soutient la préservation des sites, des objets culturels ainsi que des formes d’expression culturelle traditionnelle dans plus de 100 pays en développement à travers le monde.

Le patrimoine culturel est un symbole des contributions et des expériences historiques de l’humanité.  L’art rupestre tchadien est un élément essentiel de ce pays historique.  Le rôle prépondérant que jouent les Etats-Unis dans les efforts de préservation du patrimoine culturel est un moyen qui permet à ce pays de montrer son respect des autres cultures.

Depuis sa création en 2001, Le Fonds des Ambassadeurs Américains pour la Préservation du Patrimoine Culturel a soutenu des projets dans plus de 120 pays.

C’est la troisième fois que le Tchad bénéficie d’une subvention de ce Fonds. En 2003, ce fonds ont été utilisé pour la rénovation du Musée de Gaoui et en 2013, nous avons aidé à rénover le centre culturel de Fianga dans la Region du Mayo-Kebbi Est.

L’Ambassade a choisi “Trust for African Rock Art” (TARA), une organisation respectée spécialisée dans la conservation de l’art rupestre africain et basée à Nairobi au Kenya, pour travailler avec le Ministère du Développement Touristique, de la Culture et de l’Artisanat dans la mise en oeuvre de ce projet.

L’art rupestre dans le nord du Tchad est un élément important du patrimoine culturel, non seulement pour le Tchad, mais aussi pour l’humanité.  J’en veux pour preuve, linscription par l’UNESCO des Plateaux de l’Ennedi sur la liste de son patrimoine de l’humanité en 2016. Mais l’art rupestre du nord Tchad est menacé par le vandalisme et les intempéries.  Notre objectif est de documenter et de préserver les images de cet art.  Cette exposition permettra de sensibiliser la population sur l’importance de l’art rupestre.

Je tiens à remercier le personnel du Ministère du Développement Touristique, de la Culture et de l’Artisanat pour sa cooperation qui a rendu possible cette exposition.

Je tiens également à remercier TARA pour son travail acharné et sa détermination qui ont rendu possible la mise en œuvre de ce projet.

Je vous remercie.