Dédicace des installations d’entraînement FLINTLOCK à l’aérodrome de N’Djaména

N’Djaména 11 janvier 2017: Les préparatifs pour l’exercice de lutte contre le terrorisme régional de FLINTLOCK du mois prochain sont à leur terme, puisque les représentants des nations participantes se réunissent actuellement à N’Djaména pour élaborer les derniers détails de l’événement du mois prochain.

Ce matin,  le chef d’état-major, le général  de l’armée de l’air Mahamat Ahmat Fadoul, et la Chargée d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis à N’Djamena, Mme Joyce Namde, ont présidé une cérémonie d’inauguration pour deux sites de construction liés à l’exercice près de l’aéroport de N’Djaména – une piste de stationnement supplémentaire ainsi qu’un bâtiment polyvalent qui servira de centre d’opérations pendant l’exercice. Cette année a été la première fois que tous les projets de construction liés à l’exercice FLINTLOCK ont été achevés avant le début de l’exercice.

Le directeur tchadien de l’exercice FLINTLOCK 2017, le brigadier général Zakaria Ngobongue, a ouvert la cérémonie en souhaitant la bienvenue aux participants. Ensuite, le colonel Andrew Stephan de la Force aérienne des États-Unis a remercié son équipe RED HORSE et leurs partenaires tchadiens qui ont facilité la construction du tablier et du stationnement et a parlé de la façon dont les partenaires internationaux ont travaillé ensemble « en reconnaissant les uns des autres forces, et en établissant des relations respectueuses et des amitiés.» Mme Namde a fait part d’autres commentaires d’appréciation pour l’équipe combinée d’officiers tchadiens et d’ingénieurs américains qui ont coordonné tous les détails de cette construction.

Mme Namde a observé les détails extrêmes nécessaires à l’équipe RED HORSE pour s’assurer que la piste soit adaptée à l’exercice. Elle a souligné que la piste doit pouvoir « supporter des aéronefs pesant plus de 75 000 kilogrammes, résister aux intempéries et à l’essence corrosive, fléchir lorsqu’elle est chauffée et ne pas craquer pendant des décennies » et que la piste élargie « permettra aux aéronefs de mener de nombreux types de missions ici au Tchad.» Mme Namde a également reconnu les efforts des Seabees des marines des États-Unis qui ont construit le centre d’opérations, un bâtiment permanent qui non seulement aidera à former des participants de FLINTLOCK 2017, mais sera également utilisé par la Force aérienne Tchadienne comme un centre de formation à l’avenir.  Lors du dernier discours de l’événement, le Général Fadoul a souligné que ces projets d’infrastructure sont « les fruits de la forte coopération entre les Etats-Unis et le Tchad, en particulier dans le domaine militaire.»

Le Général  Fadoul et Mme Namde ont fini la partie formelle de l’événement en coupant ensemble un ruban cérémonial pour dédier le site FLINTLOCK. À la fin de l’événement officiel, Mme Namde s’est rendue au camp de base avec le Général  Fadoul pour voir le centre d’opérations et la zone où les soldats en visite résideront pendant la formation  de FLINTLOCK. Le commandant de l’unité des Seabees, le Lieutenant Danica Globokar, a raconté la visite de la zone d’exercice et a informé les invités que le bâtiment des opérations a une superficie d’environ 3 000 pieds carrés et coûte environ 230 000 dollars (143 million de FCFA). Elle a noté que: « le projet a non seulement bénéficié à l’armée tchadienne, mais aussi à l’économie locale, parce que les matériaux utilisés pour la construction ont été achetés à N’Djaména.»  Plus de 2 000 soldats de 24 pays participeront à l’exercice régional du mois prochain, dont 800 qui se formeront sur des sites au Tchad.