L’exercice militaire Flintlock

Au cours de l’exercice Flintlock 2015, le Tchad a accueilli des représentants des pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du Nord pendant cet exercice militaire et d’opérations humanitaires annuel dirigé par l’Afrique qui s’est déroulé du 16 février au 9 mars.  Le Tchad a mené le développement des objectifs de la formation afin de permettre de nouer des relations qui renforcent la capacité des troupes participantes, ce qui assurera un environnement sécurisé et stable pour la croissance et le développement des nations de la région.

En tant qu’un exercice permanent, Flintlock ne vise pas une situation sécuritaire spécifique, mais plutôt, vise à développer des capacités sécuritaires en formant au professionnalisme et  au renforcement des liens parmi les participants à l’exercice.  Les exercices Flintlock ont été lancés en 2005 et sont planifiés par le Commandement des Opérations Spéciales pour l’Afrique du Département américain de la Défense (SOCAFRICA) afin de développer la capacité et la collaboration parmi les forces de sécurité africaines en vue de protéger les populations civiles à travers la région sahélienne d’Afrique.

L’exercice de cette année a été basé à l’extérieur de N’Djaména, avec cinq antennes au Tchad et au Niger.  Environ 1100 personnels en provenance de 28 pays sont engagés dans le l’exercice Flintlock 2015 abrité par le Tchad, qui s’étend également au Niger, au Nigeria, au Cameroun et en Tunisie.  Dix équipages des armées de l’air de la Belgique, des Etats-Unis d’Amérique, du Canada, d’Espagne, du Danemark, d’Allemagne, de Suède, des Pays-Bas, d’Italie et du Royaume-Uni ont assuré le mouvement de la plupart des troupes et transporté 227 000 kg de cargo au cours de 113 vols.  Dans toutes les antennes, chaque soldat a reçu 150 heures de formation.

La partie tactique de Flintlock 2015 a consisté en des formations de petites unités combinées ainsi qu’à des activités engageant les unités de lutte anti-terroriste et d’opérations humanitaires militaires de la Nation Partenaire, ceci, en vue d’aider à améliorer l’accès aux soins médicaux, dentaires et vétérinaires de base pour certaines communautés au Tchad et au Niger.  Ils ont également mené quatre activités communautaires, ont rencontré les autorités clés, et ont traité 1800 personnes dans plusieurs cliniques médicaux.  Les militaires tchadiens et américains, ainsi que les personnel de l’Ambassade américaine ont également visité un orphelinat qui s’occupe des victimes de guerre, du VIH/SIDA et de la pauvreté à N’Djaména. Avec le soutien d’une organisation non-gouvernementale américaine, Spirit of America, des fournitures scolaires, des matériels d’hygiène et des articles de base tels que les couvertures, les draps, les serviettes et les moustiquaires d’une valeur d’environ 4500 dollars américains ont été remis à 59 orphelins.

L’exercice Flintlock renforce les institutions de sécurité, promeut le partage multilatéral d’informations et développe l’inter-opérabilité entre les nations faisant partie du Partenariat Trans-saharienne contre le Terrorisme (TSCTP). A travers les exercices tels que  Flintlock, le Commandement des Operations Spéciales offre des possibilités de formation militaire pour favoriser les relations de paix, de sécurité et de coopération entre toutes les nations trans-sahariennes dans le cadre du programme TSCTP.