Conférence sur les séparations des pouvoirs aux Etats-Unis

M. Armand Dobsoumouna Doumngoul s’entretient avec les participants à la conférence.
M. Armand Dobsoumouna Doumngoul s’entretient avec les participants à la conférence.

Un ancien étudiant du programme des visiteurs internationaux, Armand Dobsoumouna Doumngoul, a animé une conférence débat sur la : « Séparation des Pouvoirs aux Etats-Unis. » et a répondu aux questions d’environ 26 participants y compris les anciens étudiants du Programme des Visiteurs Internationaux et ceux de l’Initiatives des Jeunes Leadeurs Africains, les journalistes et les associations des droits de l’homme et des jeunes leadeurs pendant plus d’une heure à l’ambassade.

 

Une ancienne participante au programme Mandela explique la différence entre les deux pouvoirs.
Une ancienne participante au programme Mandela explique la différence entre les deux pouvoirs.

La présentation a porté sur la délimitation du pouvoir législatif, exécutif and judiciaire comme prévu par la constitution. Dans son déclaration liminaire, l’Attaché Culturelle, Julie Nickles, a mentionné que les constitutions du Tchad et des Etats-Unis ont  ont opté le separation des pouvoirs, avant d’encourager les participants à engager un débat franc et fructueux. Prenant la parole, M. Armand Doumngoul a parlé de sa visite qui a coïncidé avec les dernières élections à mi-parcours. Il a dit que la separation des pouvoirs est une réalité aux Etats-Unis avant d’ajouter : « cette claire délimitation des pouvoirs est ce qui fait de la démocratie américaine la plus forte du monde ». Il a ajouté le fait que la population américaine est fortement instruite contribue à assurer cette separation des pouvoirs.