Journée Mondiale de la Liberté de la Presse

Département d’État des États-Unis

Michael R. Pompeo, secrétaire d’État

Le 2 mai 2020

À l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée dans le monde entier le 3 mai, nous soulignons le rôle essentiel des médias indépendants pour faciliter l’échange ouvert d’informations et d’idées si vital pour des sociétés démocratiques libres, prospères et sûres.

Cette année, alors que le monde est confronté à la pandémie de COVID-19, il est particulièrement important que les journalistes professionnels et les citoyens soient tous libres de rapporter ce qu’ils voient et entendent, et d’exprimer ouvertement leurs opinions. Nos médias indépendants facilitent l’échange d’informations vitales, passent d’innombrables heures à la recherche de faits et à vérifier leur exactitude, et font de leur mieux pour poser des questions difficiles pour faire en sorte que les responsables publics, comme les experts sur lesquels ils comptent, répondent de leurs actes. La transparence garantit à la fois une prise de décision raisonnée et une responsabilisation des autorités.

Aujourd’hui, à une époque où tous les fonctionnaires devraient protéger la capacité des médias indépendants à assumer leur rôle vital, nous apprenons que certains gouvernements diffusent intentionnellement de fausses informations, censurent des informations exactes et utiles et restreignent agressivement la capacité des journalistes indépendants à servir le public. Des journalistes ont été arrêtés pour leurs reportages. Des reportages et des sites Web ont été bloqués parce que des journalistes ont eu le courage de remettre en question et de critiquer les réponses officielles du gouvernement à la pandémie de COVID-19. Des autorités qui cherchent à se soustraire à leurs responsabilités ont restreint la liberté de circulation des journalistes et eu recours à des menaces de sanctions pénales pour empêcher la communication d’informations jugées critiques à l’égard du gouvernement. Nous appelons à la fin immédiate de cette censure.

Nous saluons le courage et la détermination des médias indépendants. Leur travail est difficile mais bénéficie à chacun d’entre nous. De nombreux journalistes travaillent au péril de leur vie et de leur liberté – non seulement dans les zones de conflit et de catastrophe et les zones les plus durement touchées par la pandémie, mais également dans des endroits où ils sont menacés de détention arbitraire ou de violence. Nous appelons tous les gouvernements à libérer les journalistes emprisonnés pour leur travail et à exiger que ceux qui commettent des crimes à leur égard en assument la responsabilité. Nous exprimons notre gratitude à tous les gouvernements qui honorent leur peuple en promouvant la liberté de la presse et la sécurité des journalistes. Nous applaudissons les organisations de la société civile qui défendent sans relâche les droits des journalistes, et encourageons celles du secteur privé dont le généreux soutien favorise la pérennité des médias indépendants. Et enfin, nous appelons les autres à suivre leur exemple.

###