Déclaration du secrétaire d’État, John Kerry, sur la nouvelle aide apportée par les États-Unis aux habitants du Sahel

Les États-Unis répondent aux besoins humanitaires du Sahel

Je suis heureux d’annoncer que les États-Unis fournissent une aide humanitaire supplémentaire d’un montant de 51 millions de dollars aux habitants de la région du Sahel.

Le Sahel est l’une des régions les plus pauvres du monde, et le Sahel doit faire face à une crise multidimensionnelle, notamment des sécheresses, des inondations, des récoltes manquées et la perturbation des moyens d’existence, tout cela s’étant aggravé avec le conflit au Mali.

Nous apportons notre aide afin de lutter contre l’insécurité alimentaire dans toute la région du Sahel et également afin de protéger et de soutenir les réfugiés et les personnes déplacées.

Dans le domaine de l’insécurité alimentaire, en 2012, environ 18,7 millions de personnes étaient en danger, dont un million d’enfants qui risquaient de souffrir de malnutrition aiguë sévère. Depuis le début du conflit au Mali en janvier 2012, près de 450.000 Maliens ont été déplacés à l’intérieur du pays ou hors des frontières en tant que réfugiés.

Cette nouvelle assistance humanitaire permettra de lutter contre l’insécurité alimentaire et d’aider les populations touchées par les conflits au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Tchad. Nous sommes toujours profondément inquiets au sujet de la crise humanitaire au Sahel et nous demandons aux autres pays de contribuer généreusement aux opérations humanitaires.

Le montant total de notre contribution humanitaire à la région a atteint près de 520 millions de dollars depuis l’année fiscale 2012.