La Chargée d’affaires Davis Ba s’adresse aux étudiants et professeurs de droit sur l’importance des droits de la personne

Dans son allocution d’ouverture le 14 novembre devant un auditoire de la Faculté de droit de l’Université King Faisal, qui s’était réuni pour entendre d’anciens participants au Programme des Visiteurs Internationaux (IVLP) parler des droits de la personne et de l’état de droit, la Chargée d’affaires Jessica Davis Ba a décrit comment les programmes soutenus par l’ambassade contribuent à faire progresser les droits humains fondamentaux, fondés sur  » la dignité inhérente et l’égalité, ainsi que le droit inaliénable de tous les membres de la famille humaine comme base de liberté, de justice et de paix dans le monde . »

Après avoir souligné que  » les droits de l’homme doivent être protégés par l’état de droit, » la Chargée d’affaires a présenté la juge tchadienne Zeneba Idriss Saleh, qui avait participé à l’édition 2019 du programme IVLP  » sur le thème : « Droits de l’homme et droits civiques », et le juge Mahamat Allamin Rechid, qui avait participé en 2018 au IVLP sur le thème : « Etat de droit et réforme judiciaire. »  Après que les juges eurent discuté de leurs expériences respectives en matière d’IVLP – les juristes qu’ils ont rencontrés en Amérique et les diverses leçons apprises qui pourraient s’appliquer à l’expérience tchadienne, la Chargée d’affaires s’est jointe à eux pour répondre à de nombreuses questions perspicaces de la part du public très engagé constitué d’étudiants et de professeurs de la Faculté de droit.

En conclusion, la Chargée d’affaires Davis Ba a exhorté l’auditoire à travailler avec l’ambassade des États-Unis pour parvenir à la justice sociale et à l’égalité de traitement devant la loi.  « Par la discussion, le débat et le dialogue, nous continuerons notre chemin vers l’égalité des droits pour tous, » a-t-elle dit.