La stratégie du président Donald J. Trump vis à vis de l’Afrique fait progresser la prospérité, la sécurité et la stabilité

La Maison-Blanche
Fiche d’informations
Le 13 décembre 2018

La stratégie du président Donald J. Trump vis à vis de l’Afrique fait progresser la prospérité, la sécurité et la stabilité

« Nous espérons élargir nos partenariats économiques avec les pays qui sont engagés en faveur de l’auto-suffisance et de l’encouragement des débouchés pour la création d’emplois aussi bien en Afrique qu’aux États-Unis. »

– le président Donald J. Trump

Promotion de la prospérité en Afrique et aux États-Unis : Le président Donald J. Trump publie une stratégie vis à vis de l’Afrique qui fera progresser la prospérité américaine et africaine.

 La stratégie du président Donald J. Trump vis à vis de l’Afrique fera progresser les liens d’échanges et commerciaux pour une prospérité accrue aux États-Unis et en Afrique.
 L’administration Trump élabore l’initiative « Prosper Africa » (l’Afrique prospère) pour soutenir ce but.

o L’initiative soutiendra des marchés ouverts aux entreprises américaines, permettra de faire croître la classe moyenne de l’Afrique, fera la promotion des possibilités d’emplois des jeunes et améliorera le climat des affaires.

 Le soutien de la croissance et du développement économiques en Afrique offre des avantages mutuels aux États-Unis et à nos partenaires africains.

 La stratégie du président Trump vis à vis de l’Afrique profitera aux Américains du fait de la création d’emploi, de l’expansion des exportations des États-Unis et de l’augmentation de la réciprocité avec nos partenaires commerciaux africains.

 Le président utilisera l’AGOA pour promouvoir des liens commerciaux plus forts et des échanges équitables avec les états d’Afrique sub-saharienne.

 L’administration encouragera les dirigeants africains à choisir des investissements étrangers pérennes qui aideront leur pays à devenir auto-suffisants, contrairement aux investissements de la Chine qui impose des coûts injustifiés.

Renforcement de la sécurité : La stratégie du président Trump vis à vis de l’Afrique soutient les efforts de lutte contre les menaces à la sécurité américaine et africaine.

 Dans le cadre de la stratégie du président, les États-Unis continueront à aider leurs alliés africains à mettre en place des forces de sécurité pour lutter contre ces menaces et renforcer l’état de droit.

 L’administration continuera à soutenir l’appropriation africaine des interventions face aux menaces sécuritaires régionales.

 L’administration soutiendra les opérations de maintien de la paix des Nations unies efficaces, tout en cherchant à reconfigurer ou à mettre fin aux opérations qui ne
répondent pas aux buts ni ne facilitent la paix à long terme.

 Les États-Unis renforceront les pays où tout manquement à le faire mettrait en danger notre patrie et agira de manière unilatérale lorsque cela sera nécessaire pour protéger
notre sûreté et notre sécurité.

 Les États-Unis continueront à investir dans la prévention, la détection et l’intervention face aux poussées de maladies infectieuses mortelles, tout en aidant leurs partenaires
africains à mener leurs propres efforts.

RECHERCHE DE LA STABILITÉ : La stratégie du président fait de l’aide étrangère américaine qui soutient les progrès vers la stabilité, la bonne gouvernance et l’autosuffisance une priorité.

 L’administration Trump passera en revue les programmes d’aide étrangère des États-Unis et les réalignera pour s’assurer que nos efforts soient efficaces.

 Les États-Unis utiliseront les programmes d’assistance pour soutenir la croissance économique, l’avancée de la démocratie, la gouvernance axée sur les citoyens et l’état de
droit.

 L’assistance étrangère des États-Unis se concentrera sur les pays qui font la promotion des idéaux démocratiques, soutiennent la transparence budgétaire et entreprennent des
réformes économiques.

o L’établissement de priorités soutiendra la pérennité et l’auto-suffisance de certains pays d’Afrique.

 L’administration Trump ne tolère pas la gouvernance inefficace et ne dépensera pas les deniers publics durement gagnés par les contribuables pour subventionner des dirigeants
corrompus et ceux qui enfreignent les droits de l’homme.

 Les organismes privés, y compris les organismes confessionnels, continueront à être partenaires de la reddition de compte des états et à offrir des services sur le continent.
###
Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.