Les États-Unis commémorent la 17ème Journée Mondiale Annuelle des Réfugiés

Les États-Unis sont fiers d’être le principal pourvoyeur d’aide humanitaire dans le monde entier, en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le Comité international de La Croix-Rouge (CICR), le Programme alimentaire mondial (PAM) et un certain nombre d’autres partenaires internationaux et non gouvernementaux. L’aide humanitaire américaine s’est chiffrée à plus de 7 milliards de dollars au cours de l’exercice fiscal 2016, y compris les fonds du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d’État et celui de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). L’aide des États-Unis fournit des services urgents et vitaux, y compris des programmes de protection de l’enfance, des activités de protection et d’autonomisation des femmes, de la nourriture, des abris, des services de santé et l’accès à l’eau potable pour des millions de personnes déplacées et touchées par des crises, y compris les réfugiés du monde entier. Cet engagement envers les personnes les plus vulnérables au monde demeure un élément essentiel de la politique américaine.

Les efforts humanitaires mondiaux sont d’une importance vitale et continuent d’avoir besoin d’une réponse mondiale urgente. Heureusement, la grande majorité des réfugiés et des personnes déplacées reçoivent une protection et une aide dans les pays où ils ont fui et les États-Unis fournissent la grande majorité, environ 83%, de l’aide humanitaire aux organisations aidant les réfugiés et les autres populations déplacées dans les pays proches de leurs patries afin que les réfugiés et les populations déplacées puissent rentrer chez elles en toute sécurité et volontairement si les conditions le permettent. En apportant un soutien aux populations vulnérables à l’étranger, les États-Unis fournissent une aide là où elle est la plus nécessaire et là où elle améliore la stabilité dans les régions volatiles. Grâce à ce leadership humanitaire, les États-Unis continuent également de mettre l’accent sur la nécessité pour les gouvernements hôtes et les donateurs de jouer leurs rôles pour faire face aux crises humanitaires.

Le gouvernement américain est, par exemple,  le plus grand donateur humanitaire au Tchad. En 2016, les États-Unis ont apporté une contribution de 119 millions de dollars à la réponse humanitaire au Tchad, la plupart de ces ressources fournissant une aide vitale aux 398 000 réfugiés vivant au Tchad. En 2017, le gouvernement des États-Unis a continué à s’engager à aider le gouvernement du Tchad à répondre aux besoins des réfugiés et des communautés d’accueil environnantes. Pendant près de 15 ans, le gouvernement et le peuple du Tchad ont démontré leur hospitalité et leur sacrifice gracieux envers ceux qui cherchent refuge. Comme l’a démontré la participation de Son Excellence le Président Idriss Déby Itno au Sommet des dirigeants de 2016 sur les réfugiés à New York, le Tchad est un leader international en matière de protection des réfugiés et les États-Unis sont fiers de poursuivre leur partenariat avec le Tchad pour fournir une assistance et trouver des solutions durables à la crise des réfugiés.

Une réponse véritablement mondiale, avec le soutien financier croissant de plusieurs nations, est essentielle. Les États-Unis s’engagent à se concentrer sur l’accroissement du nombre de donateurs et l’augmentation des contributions mondiales aux appels humanitaires ainsi que la promotion d’un accès humanitaire chaque fois que cela s’avère nécessaire. Les États-Unis continueront de souligner que toutes les réponses aux défis liés aux réfugiés et aux migrations devraient se concentrer sur la sauvegarde des vies, en fournissant une aide humanitaire en temps opportun, en veillant à ce que les droits de tous les migrants soient respectés et en promouvant des politiques de migration régulières, ordonnées et humaines.

Partout dans le monde et aux États-Unis, les réfugiés apportent une contribution positive depuis de nombreuses années aux communautés qui les accueillent. Les États-Unis félicitent les pays d’accueil des réfugiés qui apportent des contributions généreuses et indispensables en soutien aux réfugiés et aux pays qui reconnaissent que les réfugiés peuvent apporter des contributions positives à leurs pays d’accueil. Les États-Unis apprécient également les efforts des pays hôtes visant à accroître les possibilités de prospérité des réfugiés dans leurs communautés d’accueil, notamment par un accès accru aux marchés du travail, l’élargissement de l’accès à l’éducation locale et une capacité accrue de bénéficier des services nationaux. Les États-Unis reconnaissent que trouver des moyens permettant aux réfugiés de travailler légalement peut profiter aux économies locales, car ces réfugiés ont la possibilité d’apporter des contributions à leurs communautés.

Les États-Unis ont toujours été un leader mondial dans le domaine de la réinstallation des réfugiés. Depuis 1975, les États-Unis ont offert de nouveaux débuts à plus de 3,3 millions de réfugiés, dont une moyenne d’environ 58 000 réfugiés par an rien qu’au cours des 15 dernières années. Cependant, la réinstallation des réfugiés ne constitue la solution que pour un petit pourcentage des réfugiés du monde, avec seulement la moitié d’1% de tous les réfugiés réinstallés dans des pays tiers. La réinstallation est une composante essentielle de la politique humanitaire des États-Unis, un partenariat public-privé vital et une solution cruciale pour les réfugiés les plus vulnérables du monde, mais ce n’est pas l’objectif principal de l’aide humanitaire des États-Unis. Le principal objectif de l’aide humanitaire américaine aux réfugiés et aux personnes déplacées à travers le monde est de sauver des vies et de garantir que les personnes vulnérables soient protégées et puissent répondre à leurs besoins fondamentaux dans les endroits où elles ont fui. Grâce à la panoplie de notre aide, les États-Unis continueront d’aider les réfugiés les plus vulnérables du monde, conformément à la générosité du peuple américain.