Proclamation du président Obama sur le Mois national de l’histoire afro-américaine 2015

Proclamation du président des États-unis d’Amérique

Depuis des générations, l’histoire de l’évolution américaine est forgée par la foi inébranlable en la possibilité du changement et en un avenir plus radieux. Avec une force extraordinaire et une détermination sans relâche, nos ancêtres – parfois amenés enchaînés sur ces rivages – ont enrichi de leur solide dignité le tissu de notre nation. Ils nous ont appris que nous n’étions pas prisonniers des erreurs de l’histoire. Ce sont ces vérités qui se sont exprimées tandis que les fantassins et les « voyageurs de la liberté » (Freedom Riders) organisaient des sit-in et se levaient, marchaient et s’activaient pour défendre la justice et l’égalité. Ce mouvement audacieux a donné naissance à une nouvelle ère de droits civiques et de droits de vote tandis que, lentement, nous renouvelions notre engagement envers un idéal qui est au cœur de la fondation de notre pays : qui que vous soyez, quels que soient votre apparence, la modestie de vos origines ou les circonstances de votre naissance, vous méritez toutes les possibilités de réaliser le potentiel que Dieu vous a donné.

En ce Mois national de l’histoire afro-américaine, nous célébrons les géants du mouvement des droits civiques et les innombrables hommes et femmes dont les noms sont gravés dans le cœur de leurs proches et dans les pierres angulaires du pays qu’ils ont contribué à changer. Nous marquons une pause pour réfléchir à notre évolution et à notre histoire – pas seulement pour nous souvenir, mais aussi pour évaluer le travail qu’il reste à accomplir. Nous réfutons l’idée fausse situant nos défis uniquement dans le passé et nous nous réengageons à faire avancer ce qui demeure inachevé.

Si de courageux Américains se sont battus et sacrifiés afin de s’assurer, à eux-mêmes et à autrui, des droits fondamentaux, ce n’est pas pour voir ces droits refusés à leurs enfants et petits-enfants. Notre nation reste en proie à la division et à la pauvreté. Trop d’enfants vivent dans des quartiers délabrés, scolarisés dans des établissements médiocres et subissant la violence de leur environnement au quotidien. Par ailleurs, des Américains de toutes origines connaissent une stagnation de leurs salaires et de leurs revenus tandis que l’inégalité continue à laisser sur le côté des familles qui travaillent dur et des communautés tout entières.

Mais le cours de notre histoire nous donne de l’espoir. Aujourd’hui, nous nous appuyons sur des hommes et des femmes courageux qui ont enduré des coups de matraque, des jets des canons à eau, ainsi que la peine de voir la réalisation de leurs rêves différée et rejetée. Nous leur rendons hommage en investissant dans ceux qui nous entourent et en faisant tout notre possible pour assurer que chaque Américain puisse réaliser tout son potentiel. Notre pays accomplit le meilleur de lui-même lorsque chacun est traité de manière équitable et a la chance de construire l’avenir auquel il aspire pour lui et ses proches. Cela veut dire offrir à chaque habitant des États-Unis la possibilité d’avoir accès à une éducation de niveau international, à un logement sûr pour un prix abordable, ainsi qu’à une formation professionnelle qui le préparera aux carrières de demain.

Nous savons qu’à l’instar des héros innombrables et discrets qui ont travaillé et se sont sacrifiés loin des feux de l’actualité, les personnes qui aiment leur pays peuvent le changer pourvu qu’elles fassent montre de suffisamment d’efforts, d’empathie et de persévérance. Ensemble, nous pouvons aider notre nation à être fidèle à ses immenses promesses. Ce mois-ci, poursuivons ce voyage sans fin vers une Union plus juste, plus équitable et plus parfaite.

C’est pourquoi je soussigné Barack Obama, président des États-Unis d’Amérique, en vertu de l’autorité que me confèrent la Constitution et le droit des États-Unis, proclame par la présente le mois de février 2015 Mois national de l’histoire afro-américaine. J’invite les pouvoirs publics, les enseignants, les bibliothécaires et tous les habitants des États-Unis à célébrer ce mois par des programmes, des cérémonies et autres activités appropriées.

En foi de quoi, j’ai apposé ma signature en ce trentième jour de janvier de l’an de grâce deux mille quinze, deux cent trente-neuvième année de l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

Barack Obama