Propos du secrétaire d’État John Kerry à l’occasion de la Journée internationale de la femme

Communiqué de presse

John Kerry

Secrétaire d’État

Washington, D.C.

Lors de la Journée internationale de la femme, nous célébrons les femmes du monde entier – celles d’hier, d’aujourd’hui et de demain –, nous saluons leurs nombreuses contributions et réfléchissons à ce qui doit encore être fait pour rendre autonome plus de la moitié de la population du monde.

Nous nous souvenons des réalisations extraordinaires des femmes tout au long de l’histoire et nous acclamons les femmes d’aujourd’hui qui dirigent, sont source d’inspiration et œuvrent à l’amélioration de la vie dans leur localités, qui s’efforcent de régler des conflits, guérissent des maladies ou construisent des sociétés pacifiques et prospères. Nous promettons aux jeunes filles que l’égalité des chances de réussite ne sera pas limitée par des discriminations sexistes.

Mes filles et mes petites-filles me montrent constamment que le potentiel n’est pas lié à une question de sexe. Et, à mon poste de secrétaire d’État, j’ai pu constater par moi-même que les  stéréotypes contre les femmes et les discriminations sexistes ne font que retarder les pays. Les États-Unis demeurent engagés à rendre les femmes et les jeunes filles autonomes et à instaurer l’égalité entre les hommes et les femmes au plan mondial. Nous agissons dans ce sens, car aucune économie ne peut réellement atteindre la prospérité si la moitié de la population n’a pas le droit d’y prendre part. Aucun gouvernement ne peut satisfaire les besoins de sa population s’il n’est pas absolument représentatif de tous les citoyens. Et aucun problème sérieux auquel le monde est actuellement confronté ne peut être résolu si nous ne mettons pas en valeur tout le potentiel de talent qui existe dans la société.

Depuis 2007, le département d’État rend hommage à des dirigeantes remarquables de par le monde en leur décernant le Prix international du courage féminin. Grâce à ce prix, nous saluons les femmes qui ont contribué à la paix dans le monde, à la prospérité et au progrès – souvent face à une incroyable adversité. Je me réjouis de rendre hommage aux lauréates de cette année le 29 mars.

Des droits de l’homme à la sécurité, les femmes rendent notre monde meilleur. Alors que nous honorons leur courage ce mois-ci, nous renouvelons notre engagement envers les femmes et les jeunes filles du monde entier, envers des structures internationales clés telles que la Déclaration et le Programme d’action de Beijing et envers le rôle central de l’égalité des sexes dans les Objectifs de développement durable.

En décembre dernier, j’ai rendu visite à une organisation à Athènes, le réseau Melissa, où des bénévoles aident des migrantes et des réfugiées à s’intégrer à la société grecque ou à se rendre dans un autre pays. J’ai passé quelque temps avec ces bénévoles – toutes des femmes – à préparer des colis pour les réfugiées et les migrantes. Elles sont en première ligne dans cette crise européenne des migrants et des réfugiés, aidant d’autres femmes à trouver un meilleur endroit et un meilleur avenir. C’est quelque chose que chacun d’entre nous peut faire, devrait faire et doit faire, et il n’est pas de meilleure occasion que la Journée internationale de la femme pour renouveler notre engagement envers cette cause.