Discours de l’ambassadeur Mark Boulware à l’occasion du diner Iftar

Mesdames et Messieurs, Distingué(e)s invité(e)s

Je vous souhaite la bienvenue au onzième diner Iftaar de notre Ambassade.  Nora Jean et moi-même sommes heureux de vous accueillir pour ce diner qui est notre dernière rupture du jeûne au Tchad.  Nous quitterons le Tchad à la fin de ce mois et nous emporteront avec nous des belles mémoires de nos ami(e)s d’ici.

Le Ramadan enseigne et renforce les valeurs qui sont honorées, non seulement par les musulmans, mais aussi par des millions de gens d’autres fois et croyances.  Ainsi, au moment où nous célébrons ensemble ce soir, essayons de voir comment nous pouvons nouer des liens de compréhension mutuelle, de respect mutuel et de coopération plus vastes et plus profonds entre les gens de toutes les croyances au cours de l’année qui vient.  Et réfléchissons également sur la manière dont nous pouvons améliorer nos efforts pour s’assurer que nous créons davantage d’opportunités afin de permettre aux gens d’atteindre leur potentiel.

Le Tchad et les Etats-Unis ont un important point commun:  nos deux pays abritent une multitude de fois religieuses. Les buts communs de nos gouvernements et de nos peuples sont le respect mutuel et le dialogue.  Je me réjouis de cette opportunité de reconnaitre notre progrès dans ce domaine, et de renouveler notre engagement pour notre cause commune.  C’est un moment idéal pour réitérer notre soutien pour vos efforts, ainsi que notre solidarité avec vos objectifs.

L’une de mes expériences les plus importantes ici a été ma participation au travail de votre pays mais aussi les efforts de notre ambassade visant à soutenir le dialogue interconfessionnel au Tchad.  Ceci constitue l’une des plus grandes forces de notre pays et une indication positive et forte de votre existence pacifique continue, avec, comme corollaire,  la croissance et le développement économiques.  Nous n’avons pas besoin de regarder plus loin que derrière les frontières du Tchad pour voir les ravages causés par le manque de respect et de compréhension mutuels

Les buts communs des leaders religieux tchadiens et du gouvernement tchadien pour un terrain d’entente, pour la compréhension commune, et pour le respect commun doit être célébré et utilisé comme un phare pour les autres afin de les guider vers la paix et la prospérité.  En jetant un regard dans cette sale, je vois des gens de toutes croyances et de tous les secteurs de la vie qui se lèvent chaque matin avec l’objectif de promouvoir ces buts louables.

Dans l’esprit du Ramadan, c’est un moment idéal pour noter que le Tchad ne s’occupe pas que de lui.  Je voudrais une fois de plus reconnaitre le rôle critique que le Tchad a joué et continue de jouer pour faire du Sahel une région paisible, prospère et stable.  Les objectifs communs de nos pays visant le développement économique et la cohabitation pacifique ne peuvent être atteints sans le sacrifice et le dévouement des leaders et du peuple du Tchad.  Vous êtes un exemple pour vos voisins quand il s’agit de prendre ses responsabilités pour bâtir un avenir meilleur.

Aux Etats-Unis, nous pensons que l’on ne doit jamais être satisfait – ceci peut être bon ou mauvais.  Si vous vous rendez compte que personne ni aucun pays n’est parfait et que l’on doit toujours s’efforcer d’avoir un lendemain meilleur, le fait de ne jamais être satisfait est une bonne chose.  Ce soir, nous sommes en train d’écrire une partie de l’histoire sur le fait d’être reconnaissant sans  être satisfait – nous voulons être les meilleurs citoyens du Tchad, des Etats-Unis, et du monde.  Nous refusons d’être satisfaits de notre place d’aujourd’hui.  Ce soir, beaucoup de gens différents célèbrent la fête d’une religion – ensemble – dans un esprit de fraternité et de bonne volonté, qui sont les emblèmes mêmes du Ramadan.  Et, après avoir rendu hommage à ces croyances ce soir, nous nous efforcerons encore demain pour les mettre en oeuvre.  Nous nous donnerons la main afin de faire de notre monde un  meilleur endroit pour tous, sans considération de croyances religieuses, de genre ou de patrimoine.

Nora Jean et moi-même vous souhaitons un excellent Ramadan et bonne chance pour l’année qui arrive.

Merci une fois plus de partager ce repas avec nous.

Ramadan Kareem