Déclaration du secrétaire d’État John Kerry sur l’attentat à Paris contre Charlie Hebdo

Nous donnons ci-après le texte des propos tenus directement en français par le secrétaire d’État John Kerry au sujet de l’attaque contre Charlie Hebdo. Il s’est exprimé à l’occasion d’un point de presse en compagnie du ministre polonais des affaires étrangères, Grzegorz Schetyna, en visite à Washington.

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole

Je veux m’adresser directement aux Parisiens et à tous les Français pour leur dire que tous les Américains se tiennent à leurs côtés, non seulement dans l’horreur, la colère et la condamnation de ce terrible acte de violence, mais que nous sommes également solidaires de votre engagement dans la lutte contre l’extrémisme et de votre détermination à protéger la valeur qui fait si peur aux extrémistes et qui a toujours uni nos deux pays : la liberté, c’est ça. Aucun pays ne sait mieux que la France que la liberté a un prix, parce que c’est en France que de nombreux idéaux démocratiques ont vu le jour. La liberté d’expression et la liberté de la presse sont des valeurs fondamentales, universelles. Il arrive que ces principes soient attaqués, mais jamais ils ne pourront être éradiqués, parce que partout dans le monde, des hommes et des femmes se dresseront toujours avec courage contre l’intimidation et la terreur que voudraient répandre ceux qui cherchent à les détruire. Je suis d’accord avec l’imam de France qui a dit aujourd’hui que les journalistes assassinés sont des « martyrs de la liberté ». Les assassins ont proclamé que « Charlie Hebdo était mort ». Soyez sûrs d’une chose, ils ont tort. Aujourd’hui, demain, à Paris, en France, et à travers le monde, le pouvoir de la libre expression vaincra dans la lutte contre l’obscurantisme.