Procès de l’ancien Président tchadien Hissène Habré

Les Etats-Unis félicitent le gouvernement du Sénégal et l’Union Africaine pour avoir traduit l’ancien Président tchadien Hissène Habré devant les Chambres Africaines Extraordinaires du Sénégal. Après une enquête qui a duré 19 mois, Habré a été inculpé de torture, crimes de guerre et crimes contre l’humanité y compris des assassinats et disparitions forcées.

En signe de notre soutien à ces poursuites, l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, James Zumwalt, et l’Ambassadeur itinérant pour les Questions de Crimes de Guerre, Steven Rapp, ont assisté à l’ouverture du procès le lundi matin, heure locale, à Dakar.

Ce procès est une étape importante vers la justice pour les victimes des atrocités commises sous le régime de Habré de 1982 à 1990 et devrait servir comme avertissement, que peu importe leur position, les auteurs d’atrocités seront tenus pour responsables.

Les Etats-Unis soutiennent un procès équitable et impartial, et sont engagés à aider à mettre fin à l’impunité pour les pires crimes connus de l’humanité.

Déclaration du Porte-Parole John Kirby

Bureau du Porte-Parole