Les Etats-Unis font un don d’équipements d’une valeur d’un million de dollars pour la sécurité humanitaire

Le Sous-Secrétaire d’Etat Adjoint pour les Affaires Africaines, David Gilmour, en visite au Tchad et l’Ambassadeur des Etats-Unis, James Knight, ont pris part à une cérémonie de remise d’équipements d’une valeur d’un million de dollars (1000 000 dollars) financés par un don du Gouvernement américain.  La remise des équipements a été faite par le Bureau du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) et la cérémonie s’est déroulée dans ses locaux de N’Djaména.  La Représentante du HCR, Mme Aminata Gueye, a remis les équipements au Secrétaire d’Etat, M. Jérémie Béade Dionra, représentant le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, S.E.M. Mahamat Yaya Oki Dagache.

Ces équipements essentiels ont été acquis grâce à un don du Bureau de la Population, des Refugiés et des Migrations du Département d’Etat américain au HCR et sont destinés à la sécurité humanitaire ; le HCR a, à son tour, acheté 12 véhicules pick-up, des pièces détachées, des groupes électrogènes, ainsi que d’autres matériels pour le DPHR.

Le Gouvernement américain est un grand supporter des forces tchadiennes de sécurité dans leurs efforts visant à assurer la protection sécuritaire et l’aide aux humanitaires aux réfugiés, ainsi qu’aux populations locales  des régions faisant face aux besoins humanitaires au sud et à l’est du Tchad.  Depuis plusieurs années jusque-là, le Gouvernement américain a fait des dons d’une valeur de plus de 10 million de dollars sous forme de financement, d’équipement et de formation en vue d’aider le Détachement Intégré de Sécurité (DIS) d’alors, et depuis juillet 2013, son successeur, le Détachement de Protection des Humanitaires et des Réfugiés (DPHR).   Le DPHR assure l’escorte et la sécurité dans plus de 20 sites au Tchad, y compris dans des camps des réfugiés se trouvant dans des endroits très reculés.  Le personnel de l’Ambassade des Etats-Unis visite régulièrement les camps des réfugiés et  donne un  témoignage de premier ordre sur travail ardu du DPHR qui se fait souvent dans des circonstances difficiles.  Nous sommes heureux de pouvoir soutenir les efforts visant à assurer aux réfugiés, aux humanitaires ainsi qu’aux populations locales une plus grande sécurité.