L’USAID appuie les efforts de secours en utilisant le surplus de production céréalière du Tchad

Le Directeur Pays du programme de l’USAID, Les McBride, le Responsable de communications du PAM, Miguel Tomas, examinent le matériel d'emballage qui a été fabriqué localement pour l'opération d'approvisionnement en céréales locaux.
Le Directeur Pays du programme de l’USAID, Les McBride, le Responsable de communications du PAM, Miguel Tomas, examinent le matériel d’emballage qui a été fabriqué localement pour l’opération d’approvisionnement en céréales locaux.

Ambassadeur Knight a participé à une conférence de presse le 26 Juin pour apporter des éclaircissements sur une opération en cours au Tchad conduite par le Programme alimentaire mondial (PAM) et financée par une subvention de 1 million de dollars de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID). Cette subvention finance l’achat par le PAM des grains de mil des cultivateurs tchadiens des régions où il y avait des productions excédentaires en 2014. Les grains sont ensuite transportés vers la région du lac Tchad, où les besoins en alimentation d’urgence ont été identifiés ciblant les réfugiés, les rapatriés et les personnes déplacées. Après l’achat du grain, et avant son transfert à la région du lac Tchad, il est reconditionné en matériaux d’emballage qui identifient les Etats-Unis d’Amérique en tant que source de financement. La capacité d’acheter localement des céréales, plutôt que d’importer des excédents de production aux États-Unis, est un phénomène relativement nouveau qui a été rendue possible sous l’administration Obama. Ont également participé à la conférence de presse du 26 Juin le Représentant du PAM pour le Tchad, le sous-ministre de l’Agriculture et de l’Environnement, et le chef du groupement d’agriculteurs locaux à partir de laquelle le PAM avait fait une partie de ses achats de céréales.